DIOCÈSE D'EUROPE OCCIDENTALE DE L'ÉGLISE ORTHODOXE SERBE
  • Српски језик
  • Français
Menu

Vénérable Cyriaque l'Anachorète

Publié le 15/02/2016

Vénérable Cyriaque l'Anachorète
Vénérable Cyriaque l'Anachorète

Saint Cyriaque naquit en 448, sous le règne de l’empereur Théodose le Jeune, à Corinthe. Il était le fils d’un Prêtre de l’Eglise de Corinthe nommé Jean et d’une pieuse femme, Eudoxie. A l’âge de 18 ans, il fut ordonné Lecteur par Pierre, Evêque de la ville et oncle de son père. Le coeur brûlant d’un ardent désir de Dieu, le jeune homme s’enfuit secrètement pour Jérusalem. Arrivé dans la ville sainte, il entendit parler des exploits de Saint Euthyme et demanda à être reçu parmi ses disciples. Saint Euthyme le revêtit du saint habit angélique, mais ne lui permit pas de rester dans sa laure, de peur de scandaliser les autres pères par son jeune âge. Aussi l’envoya-t-il à Saint Gérasime, qui demeurait près du Jourdain. Cyriaque s’y acquittait si bien de sa tâche de cuisinier et progressait si rapidement dans les saintes vertus ascétiques et dans la prière que Saint Gérasime le prit en affection et accepta de l’emmener avec lui dans le désert de Rouba, chaque année depuis la clôture de la Théophanie jusqu’au dimanche des Palmes. C’est de là que Gérasime eut la révélation du départ pour le ciel de l’âme de Saint Euthyme, et qu’il partit avec Cyriaque pour ensevelir son corps.

La neuvième année de son séjour dans le monastère de Saint Gérsime, ce dernier s’endormit dans la paix pour rejoindre son Seigneur. Désormais âgé de 27 ans, Cyriaque put être reçu dans la laure de Saint Euthyme. Il y demeura quelque temps dans la solitude, tout en favorisant la transformation de la Laure en coenobium. Mais la charité s’étant refroidie parmi les moines, il advint que le monastère entra dans des querelles continuelles avec le Monastère de Saint Théoctiste, situé un peu plus bas. Fuyant le scandale et le trouble, Cyriaque partit s’installer dans la laure de Saint Chariton à Soukas. Il resta là de nombreuses années, servant la communauté en de multiples tâches. Parvenu à l’âge de 40 ans, il fut ordonné Prêtre et prit la charge de skevophylax (sacristain). Pendant toutes ces années, le bienheureux ne se mit pas une seule fois en colère et le soleil ne le vit jamais prendre sa nourriture. Parvenu à l’âge de 70 ans, il se retira avec un seul disciple dans le désert de Natouphas, souffrant là toutes sortes de tourments pour l’amour du Christ et ne se nourrissant que d’oignons sauvages que Dieu, à la prière du Saint, avait miraculeusement privés de leur amertume. Comme un grand nombre de moines et de fidèles accouraient de toutes parts vers la retraite du Saint, les uns pour être délivrés d’esprits mauvais, les autres pour entendre une parole de salut, Cyriaque dut, malgré ses 90 ans, partir pour un lieu encore plus reculé, nommé Sousakim, où il vivait seul avec un lion apprivoisé qui veillait sur son petit jardin.