DIOCÈSE D'EUROPE OCCIDENTALE DE L'ÉGLISE ORTHODOXE SERBE
  • Српски језик
  • Français
Menu

Translation des reliques de Saint Nicolas de Myre

Publié le 11/02/2016

Translation des reliques de Saint Nicolas de Myre
Translation des reliques de Saint Nicolas de Myre

En 1087, alors que la région de Myre en Lycie venait de tomber aux mains des Turcs, Dieu permit que les Reliques miraculeuses de Saint Nicolas fussent préservées et étendent leur bénédiction jusqu’en Occident. Une nuit, le Saint apparut à deux Prêtres de la ville de Bari en Italie, Lupus et Grimoald, et leur donna l’ordre d’organiser une expédition pour sauver ses Reliques des mains des Turcs. Dans un grand élan d’enthousiasme, on affréta trois navires, avec un équipage composé de soixante hommes pieux et valeureux. Chargés d’une cargaison de grain, pour faire croire qu’il s’agissait de navires de commerce, ils rivalisèrent de vitesse avec une expédition de Vénitiens, partis eux aussi pour récupérer le précieux trésor. Abordant finalement à Myre, ils se rendirent en hâte dans l’église de Saint Nicolas, déterrèrent la Sainte Relique qui ruisselait de myron au parfum merveilleux et la chargèrent sur un des navires. Après avoir répandu les bénédictions du Saint dans tous les ports où ils faisaient escale, les pieux pirates parvinrent finalement à Bari, où la population entière accueillit Saint Nicolas avec cierges et hymnes d’actions de grâces, et où, de jour en jour, un nombre croissant de malades et d’infirmes trouvaient auprès de lui la guérison. En deux ans, on construisit en l’honneur de Saint Nicolas une vaste basilique, sous l’autel de laquelle on déposa les précieuses Reliques. Depuis, chaque année, le jour de la fête du Saint, qui réunissait des pèlerins venus du monde entier, le Saint Myron coulait de sës pieds pendant tout le déroulement de la Divine Liturgie, comme deux sources abondantes, et il était recueilli dans des récipients, pour être ensuite distribué dans tout le monde chrétien.