DIOCÈSE D'EUROPE OCCIDENTALE DE L'ÉGLISE ORTHODOXE SERBE
  • Српски језик
  • Français
Menu

Saints Martyrs Térence, Pompée et les autres

Publié le 09/02/2016

Saints Martyrs Térence, Pompée et les autres
Saints Martyrs Térence, Pompée et les autres

Le saint martyr Térence et ses compagnons souffrirent sous l’empereur Dèce (249-251). L’empereur publia un édit ordonnant à tous ses sujets de sacrifier aux idoles païennes.
Lorsque le gouverneur d’Afrique, Fortunianus, reçut cet édit, il rassembla tout le peuple sur la place de la ville, disposa de terribles instruments de torture, et déclara que tout le monde, sans exception, devait sacrifier aux idoles.
Nombreux furent ceux qui, par peur des tortures, obéirent. Cependant, saint Térence et 40 autres Chrétiens confirmèrent bravement leur Foi dans le Sauveur et se moquèrent des idoles. Fortunianus fut surpris de leur courage et leur demanda comment, en tant que personnes rationnelles, ils pouvaient confesser comme Dieu Celui que les Juifs avaient crucifié comme malfaiteur.
Saint Térence répondit que leur Foi était dans le Sauveur, Qui avait volontairement enduré la mort sur la Croix et S’était relevé le 3ème jour. Fortunianus vit que Térence inspirait les autres par son exemple, alors il ordonna de l’isoler en prison avec ses 3 plus proches compagnons : Africanus, Maximus, et Pompeius. Fortunianus était décidé à forcer le reste des martyrs, dont Zenon, Alexandre et Théodore, à renoncer au Christ.
Ni les menaces ni les terribles tortures ne parvinrent à faire flancher les saints martyrs. Ils les brûlèrent avec des barres de fer chauffées à blanc, déversèrent du vinaigre et du sel sur les blessures, les écorchèrent avec des clous en métal. Malgré leurs souffrances, les saints ne faiblirent pas dans leur confession du Christ, et le Seigneur leur donna la force.
Fortunianus ordonna d’amener les martyrs au temple païen, et à nouveau il les enjoignit d’offrir des sacrifices aux idoles. Les vaillants soldats du Christ s’écrièrent : « O Dieu Tout-Puissant, Qui autrefois envoya le feu sur Sodome pour son iniquité, détruis ce temple impie de l’idolâtrie. » Les idoles s’effondrèrent dans un grand fracas, puis le temple à son tour se retrouva en ruines. Le gouverneur, enragé, ordonna de les exécuter, et les martyrs, glorifiant Dieu, présentèrent leur cou à l’épée du bourreau.
Après l’exécution des 36 martyrs, Fortunianus se fit amener Térence, Maximus, Africanus et Pompeius. Il leur montra les corps des martyrs, et les enjoignit à leur tout d’offrir un sacrifice aux idoles. Les martyrs refusèrent. Le gouverneur leur fit placer de lourdes chaînes, et ordonna de les faire mourrir de faim. La nuit, un Ange de Dieu libéra les martyrs de leurs chaînes et les nourrit.
Au matin, les gardes trouvèrent les saints joyeux et forts. Alors Fortunianus ordonna que des sorciers et des jetteurs de sorts viennent avec des serpents et toutes sortes de créatures venimeuses en prison. Les gardes regardèrent dans la cellule par une ouverture dans la porte, et ils virent les martyrs intacts, priant, et les serpents se lovant à leurs pieds. Lorsque les sorciers ouvrirent les portes de la prison, les serpents les mordirent. Furieux, Fortunianus ordonna de décapiter les saints martyrs. Les Chrétiens emmenèrent leurs saints corps et les ensevelirent avec grands honneurs hors de la ville.