DIOCÈSE D'EUROPE OCCIDENTALE DE L'ÉGLISE ORTHODOXE SERBE
  • Српски језик
  • Français
Menu

Sainte Martyre Matrone de Thessalonique

Publié le 08/02/2016

Sainte Martyre Matrone de Thessalonique
Sainte Martyre Matrone de Thessalonique

Sainte Matrone était servante d’une noble juive, nommée Pautilla, qui était mariée au général de la garnison impériale de la ville de Thessalonique. Elle adorait Jésus-Christ comme le vrai Dieu et le priait en secret, pour ne pas éveiller l’attention de sa maîtresse. Lorsque, chaque jour, celle-ci se rendait à la synagogue, Matrone l’accompagnait jusqu’à la porte, puis elle se dérobait aussitôt pour se rendre à l’église et offrir ses prières au Seigneur, s’arrangeant pour être présente à la sortie de Pautilla. Or quand vint la Pâque juive. Matrone, qui désirait assister aux offices préparant la fête de la Résurrection du Seigneur, la vraie Pâque qui nous a fait passer de la mort à la vie, se rendit à l’église, mais elle tarda à réjoindre la synagogue et un des domestiques la dénonça à sa maîtresse. Pautilla, entrant alors dans une grande colère, déclara que si Matrone l’avait] trompée sur ce point elle devait bien être aussi fautive dans son service, et elle ordonna à ses autres serviteurs de l’attacher sur un banc et de la frapper de verges.

Aux accusations de Pautilla, Matrone répondit : « Oui, je suis Chrétienne, mais j’ai toujours obéi à vos ordres, sauf en ce concerne ma foi. En quoi ai-je manqué à votre service pour que vous déchiriez ainsi mon corps? Si toutefois vous voulez me donner la mort parce que j’adore Jésus-Christ, vous avez tout pouvoir sur vie, mais vous n’avez pas de puissance sur mon âme qui appartient à Dieu seul. Je ne redoute aucun de vos tourments; car Jésus, mon Sauveur et mon Maître, me vient en aide! »

On l’enferma ensuite pendant trois jours, et quand on ouvrit la cellule, Pautilla eut la surprise de la trouver sans aucune trace de blessures, dégagée de ses liens, debout, le visage radieux et chantant les louanges de Dieu. Sa haine n’en devint que plus furieuse et elle ordonna de la flageller de nouveau, avec plus de cruauté. A trois reprises la même guérison miraculeuse se produisit; mais, les coups de verges eurent finalement raison de la résistance que Matrone avait montrée. Au moment de rendre son âme à Dieu, elle dit : « Seigneur Jésus, Sauveur immaculé pour qui j’endure tous ces tourments, je remets maintenant mon âme entre Tes mains, daigne me recevoir dans la société de Tes martyrs! »

Afin de n’être pas accusée d’assassinat, Pautilla fit précipiter le corps de Matrone du haut d’un rocher et fit croire qu’elle avait été victime d’un accident. Par la suite l’Evêque Alexandre (début du IVe s.) Fit porter la précieuse relique à l’intérieur de la cité, dans un endroit où lon construisit une église dédiée à sainte Matrone.