DIOCÈSE D'EUROPE OCCIDENTALE DE L'ÉGLISE ORTHODOXE SERBE
  • Српски језик
  • Français
Menu

Saint Taraise de Constantinople

Publié le 06/02/2016

Saint Taraise de Constantinople
Saint Taraise de Constantinople

Évêque et confesseur. Haut-fonctionnaire sous les empereurs iconoclastes (briseurs d’images), saint Taraise fut choisi par l’impératrice Irène, car elle voulait mettre cet homme de valeur à la tête de l’Eglise pour qu’il obtienne le rétablissement du culte des saintes icônes. Le laïc Taraise reçoit alors les ordres sacrés et devient patriarche de Constantinople en 784. Trois ans plus tard, le second concile de Nicée qu’il préside, rétablit en effet ce culte. Après cette victoire, saint Taraise pratique une politique de réconciliation pour ramener la paix dans l’Eglise, ce qui le fit accuser de laxisme par beaucoup d’évêques.

Autre biographie:
Secrétaire d’état puis consul à la cour de l’empereur Constantin et de sa mère l’impératrice Irène. Au départ de Paul III, il est choisi pour lui succéder comme patriarche de Constantinople. Malgré sa position, Taraise adopte un mode de vie très austère et distribue aux pauvres tous les biens auxquels il a accès. Lorsque Constantin répudie son épouse Marie pour épouser sa servante Théodote, Taraise refuse de donner sa bénédiction. En représailles, Constantin le soumet à l’isolement et interdit à quiconque de s’en approcher et de lui adresser la parole. Mais la famille royale étant frappée de plusieurs malheurs, il recouvre sa liberté de mouvement mais tombe malade puis décède peu de temps après.