DIOCÈSE D'EUROPE OCCIDENTALE DE L'ÉGLISE ORTHODOXE SERBE
  • Српски језик
  • Français
Menu

Saint Martyr Callinique

Publié le 14/02/2016

Saint Martyr Callinique
Saint Martyr Callinique

Le Saint Martyr du Christ Callinique était originaire de Cilicie. Homme généreux et ayant la foi fermement plantée dans son coeur depuis l’enfance, il parcourait contrées et villages pour proclamer la Bonne Nouvelle, et attira ainsi de nombreuses âmes dans la voie du Salut. Parvenu à Ancyre en Galatie, il commença sa prédication, exhortant les païens à renoncer au culte des idoles vaines et inanimées pour parvenir à la connaissance du Dieu Créateur de toutes choses. Ses succès provoquèrent la haine de certains païens qui allèrent le dénoncer au gouverneur Sacerdos. Comparaissant devant ce dernier, Saint Callinique se confessa serviteur du Dieu vivant et déclara qu’il prêchait la doctrine du Christ, afin de sauver d’autres hommes de l’ignorance, avec l’espérance de gagner par ce moyen la vie éternelle, selon la promesse de l’Ecriture (cf. Jc 5:20). Comme il invitait le gouverneur à renoncer lui aussi à l’idolâtrie, Sacerdos, furieux, le livra à la torture. Flagellé à coups de nerfs de boeuf, Callinique tournait le regard de son âme vers Dieu, en lui rendant grâces de lui permettre de souffrir ainsi pour son amour. Ensuite lacéré au moyen d’ongles de fer, il se moqua de ses bourreaux, incapables de venir à bout d’un homme nu et sans armes. Sacerdos ordonna alors à ses hommes de le chausser de sandales de fer, garnies de clous et de lames tranchantes, et de le tramer derrière leurs chevaux jusqu’à Gangres, en Paphlagonie, distante de quatre-vingts milles, pour le faire mourir par le feu.

Soutenu par la grâce de Dieu, le Saint parcourut soixante milles, sous une chaleur torride, avec allégresse, en devançant presque son escorte. Quand ils parvinrent en un lieu nommé Matrica, les soldats, accablés par la soif et ne pouvant plus continuer la route, tombèrent à ses pieds et le supplièrent d’intervenir. Callinique se mit en prière et aussitôt une source d’eau fraîche jaillit d’un rocher, comme jadis pour les Hébreux dans le désert d’Egypte. Elle fut ensuite dénommée la « fontaine du Martyr Callinique ».