DIOCÈSE D'EUROPE OCCIDENTALE DE L'ÉGLISE ORTHODOXE SERBE
  • Српски језик
  • Français
Menu

Saint Jean le Silencieux

Publié le 19/02/2016

Saint Jean le Silencieux
Saint Jean le Silencieux

Né à Nicopolis en Arménie, il était le fils d’Encratius et d’Euphemia. Il devint moine à l’âge de 18 ans et s’adonna à l’ascèse, lavant profondément son cœur dans les larmes, la prière et le jeûne. Après 10 ans, il fut fait évêque de Colonia. L’exemple de sa vie attira son frère, Pergamius, et son oncle, Théodore, 2 membres éminents de la court des empereurs Zénon et Justinien, qui vinrent auprès de lui mener une vie agréable à Dieu. Voyant les maux et intrigues du monde et son incapacité à restaurer la situation, il abandonna le siège épiscopal et partit au monastère de Saint Sava près de Jérusalem, déguisé en simple moine. Il demeura un certain nombre d’années, totalement inconnu, s’appliquant cconsciencieusementà accomplir tous les ordres de l’abbé. Suite à cela, saint Sava suggéra au patriarche de le faire ordonner prêtre. Lorsque le patriarche vint pour le faire, Jean confessa qu’il était déjà évêque. Alors saint Jean s’enferma dans sa cellule et passa année après année dans le silence et la prière. Ensuite, il passa 9 ans au désert, se nourrissant d’herbes sauvages, puis il rentra au monastère. Il éloigna l’hérésie d’Origène des fidèles, et apporta une grande contribution à lutter contre cette hérésie et à sa condamnation. Il parvint à percevoir avec clarté le royaume spirituel, et guérissait les malades. Il parvenait facilement à vaincre les démons, s’étant déjà vaincu lui-même. Il entra en paix dans le repos en 558, à l’âge de 104 ans, étant grand en humilité, puissance et sagesse divine.