DIOCÈSE D'EUROPE OCCIDENTALE DE L'ÉGLISE ORTHODOXE SERBE
  • Српски језик
  • Français
Menu

Saint Cyprien de Kiev

Publié le 15/02/2016

Saint Cyprien de Kiev
Saint Cyprien de Kiev

Saint Cyprien naquit à Tirnovo, au début du 14e siècle. Il fut initié aux rudiments de la vie spirituelle au monastère de Kelifarevo, le centre de rayonnement de l’Hésychasme en Bulgarie, sous la direction de l’illustre disciple de saint Grégoire le Sinaïte, saint Théodose. Désirant s’abreuver toutefois à la source, il se rendit à Constantinople, demeura quelque temps au monastère du Studion, puis, le saint patriarche Philothée ayant discerné ses capacités, il entra à son service comme syncelle. Lorsque Philothée démissions, en 1354, saint Cyprien l’accompagna à l’Athos, où il put s’adonner avec beaucoup de zèle à la prière intérieure, à la traduction en slave de textes patristiques grecs et à la transcription de livres liturgiques, conformément aux principes qu’il avait reçus de saint Théodose. Son ascèse, sa prière ardente, sa méditation assidue et l’habitude qu’il avait prise de prendre en tout humblement conseil des anciens lui permirent d’acquérir une profonde expérience spirituelle et une vaste connaissance de la Sainte Écriture et des Pères de l’Église. Il rédigea là plusieurs ouvrages théologiques qui contribuèrent à répandre dans le monde slave la doctrine de saint Grégoire Palamas et de ses successeurs.

Lorsque saint Philothée devint pour la seconde fois patriarche, il l’appela à Constantinople, puis l’envoya à Kiev comme métropolite, car l’Église russe dépendait alors du Patriarcat œcuménique de Constantinople. Cyprien lutta avec un zèle ardent pour préserver son troupeau dans l’unité et la paix. Il le nourrissait par son enseignement inspiré, mais surtout par l’exemple de sa piété et de sa vie de prière. Entre autre réalisations, il fit construire une grande église dédiée aux trois saints Hiérarques: Basile le Grand, Grégoire le Théologien et Jean Chrysostome. Il fut soumis à de nombreuses et pénibles épreuves dans sa tâche de métropolite, mais supporta tout avec patience et douceur et contribua grandement à l’affermissement de l’Église en Russie. Après être resté trente ans sur le siège métropolitain de Kiev, il s’endormit dans la paix le 16 septembre 1406. Ses reliques miraculeuses reposent dans l’église de la Dormition à Moscou.