DIOCÈSE D'EUROPE OCCIDENTALE DE L'ÉGLISE ORTHODOXE SERBE
  • Српски језик
  • Français
Menu

Saint Archange Gabriel

Publié le 13/02/2016

Saint Archange Gabriel
Saint Archange Gabriel

L’Archange Saint Gabriel a été appelé le chef des armées célestes ; il est associé à de nombreux épisodes des Saintes Écritures et notamment au moment de l’annonce qu’il fait à la Theotokos qu’elle allait naître le Christ. Son rôle principal a été donc celui d’annoncer la rédemption de l’humanité. L’Église fête la Synaxe de l’Archange Saint Gabriel le 26 mars, le jour après l’Annonciation et le 13 juillet ; il est également fêté lors de la Synaxe des Saints Archanges, le 8 novembre.

Le nom de Gabriel provient de l’Hébreu et signifie « homme de Dieu ». Il a été traduit aussi comme « Dieu est puissant » ou « la force/le pouvoir de Dieu ». Les Prologues d’Ochrid expliquent son nom ainsi : « Homme-Dieu. Les Saints Pères, en parlant de l’Annonciation, interprètent le fait qu’un archange de ce nom a été envoyé pour signifier qui et comment Il sera, celui qui doit naître de la Très-Pure. Il sera donc un Homme-Dieu, Dieu fort et puissant ». Gabriel et Michel sont les archanges dont les figures sont les plus visibles dans la Bible, quoique on pourrait dire que celui de Gabriel est le mieux développé. Dans l’Ancien Testament il est mentionné seulement dans les deux visions du prophète Daniel (voir Daniel 8 et 9). Ici, il explique à Daniel l’avenir d’Israël. La Sainte Tradition crédite Gabriel du rôle d’inspirateur du prophète Moïse pour l’écriture ou du livre de la Genèse, ou du Pentateuque. La littérature rabbinique ultérieure affirme c’est lui qui a été l’ange qui a enseigné à Joseph les 70 langues nécessaires pour régner sur Égypte, mais ceci ne se trouve pas dans le récit de la Genèse.

La raison pour laquelle Gabriel est célébré est, avant toute autre chose, son rôle dans l’Annonciation et dans d’autres évènements du Nouveau Testament que la Tradition lui attribue (quoique il ne soit pas mentionné de manière explicite dans le texte). Tout d’abord, dans Luc 1, Gabriel apparaît à Zaccharie, le père de St. Jean Baptiste. Dans un premier instant, Zaccharie refuse de croire que sa femme stérile, Elisabeth et lui-même allaient avoir un enfant, vu leur âge avancé. En ce moment-ci, Gabriel dit : « Je suis Gabriel qui me tiens devant Dieu. J’ai été envoyé pour te parler et pour t’annoncer cette bonne nouvelle » (Luc 1, 19). Par la suite, il rend Zaccharie muet jusqu’à la naissance de son fils à cause de son refus de croire à son annonce. Souvent, Gabriel est reconnu aussi comme l’ange qui a annoncé la naissance de la Theotokos à ses parents, Joaquin et Anne et qui est apparu à Joseph dans son rêve pour lui dire que le fait que Marie avait enfanté de manière miraculeuse et qu’il devait la protéger et en prendre soin. Il apparaît par la suite aux bergers près de Bethléem pour leur annoncer la Nativité. Il est donc la figure principale qui révèle à l’humanité l’Incarnation de notre Seigneur Jésus Christ. Ce sera toujours lui qui annoncera la Deuxième Venue du Seigneur, en sonnant d’une trompette. Enfin, Gabriel a été présent lors de la Passion du Christ et de la Résurrection du Seigneur. Il est parfois identifié au mystérieux « jeune homme… n’ayant rien qu’un drap sur le corps » qui suivait Jésus et qui s’enfuit, tout nu, après avoir été retenu lors de l’arrestation du Christ dans le jardin de Gethsémani (Marc 14,51-2). Et surtout, c’est Gabriel qui annonce la Résurrection du Christ aux femmes, à l’entrée de la tombe.